Articles dans la catégorie A la Une


Lassaad Jamoussi lors de la conférence de presse de lancement de la 18è édition des JTC. Photo JTC.
A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Lassaad Jamoussi : «Les JTC doivent s’émanciper de l’Etat ! »

Dans cette 2è partie d’un entretien qui a duré cinq quarts d’heure, le directeur des Journées théâtrales de Carthage (JTC) argumente la nécessité pour cet événement de sortir des fourches caudines d’un Etat qui ne peut pas tout faire. De plus, il revient sur le sens des hommages rendus aussi bien aux hommes de théâtre arabo-africain qu’à Shakespeare.

Lassaad Jamoussi. Photo Parfait Tabapsi.
A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Lassaad Jamoussi : «L’accessibilité à la culture est un droit fondamental !»

En février dernier, il était reconduit à son poste de directeur des Journées théâtrales de Carthage (JTC), l’un des grands rendez-vous culturels du continent. Et durant cette 18è édition qui s’est tenue du 18 au 26 novembre, il était au four et au moulin, n’hésitant pas à se mouiller afin de faire de son événement une réussite. Au lendemain, il a accepté de s’épancher sur cette édition pour en faire le bilan et en dresser les perspectives. Dans cette première partie, l’acteur et enseignant de théâtre revient sur le sens de la culture et son bilan.

Le siège du Codesria à Dakar. Photo Parfait Tabapsi.
A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Ebrima Sall : « L’ambition du Codesria est de mobiliser les intellectuels africains »

C’est dans les jardins de son institution en appendice de l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar que l’actuel secrétaire exécutif du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) nous a reçus pour parler des espoirs d’une institution panafricaine quarantenaire qui ne manque pas d’ambitions.

Dr Fredros Okumu  qui a inventé des sandales pour lutter contre les moustiques travaille en Tanzanie.
A la UneArts de vivreIdentité africaine

Les 10 principaux penseurs africains de Foreign Policy, suite et fin

Dans l’article précédent, je vous avais présenté les «challengers», la première partie des 10 Africains sélectionnés par le magazine Foreign Policy parmi les «Leading Global Thinkers». Dans cet article, je vous présente la deuxième partie, les innovateurs, qui se montrés plus créatifs pour trouver des solutions aux nombreux problèmes que font face les Africains et le monde.

joya_20121001_1362939340
A la UneArts de vivreIdentité africaine

Découvrez les 10 principaux penseurs africains de 2016 selon Foreign Policy !

Le magazine américain Foreign Policy honore chaque année 100 illustres personnalités qui ont pu transformer leurs idées en actions qui rendent le monde meilleur. Ces leaders incluent des chefs d’Etats, des activistes, des innovateurs, des artistes et des visionnaires du monde entier. Le magazine vient de publier «The Leading Global Thinkers of 2016».
10 Africains figurent parmi les élus de cette année. Nous les avons classés en deux catégories. Dans ce premier article, nous vous présentons ce que nous avons appelé les «Challengers» qui, d’une façon ou d’une autre, se battent contre les injustices et forcent le vent de la liberté. Dans le deuxième article, nous vous présenterons les «Innovateurs». Premier constat : les chefs d’Etats et les officiels des gouvernements africains sont les grands absents.

le doyen des écrivains ivoiriens: Bernard Binlin Dadié qui vit à Abidjan et qui a eu 100 ans cette année.
A la UneArts de vivreIdentité africaine

Où en est véritablement la littérature ivoirienne ?

La scène littéraire contemporaine en Côte d’Ivoire est composée essentiellement d’universitaires, des écrivains qui rejettent les livres qui n’émanent pas de leur cercle. Quand on y associe l’isolement de l’écriture et les maisons d’édition qualifiées de «cimetières de manuscrits», il en ressort une image bien désolante de la littérature ivoirienne. Qu’à cela ne tienne, il existe une jeune génération qui s’active à trouver des alternatives et à briser les barrières de cet isolement.

Le marché sud-africain de jouets sexuels est en plein essor.
A la UneArts de vivreSexe et relations

Les jouets sexuels en Afrique du Sud : un marché en plein essor

Le marché des jouets sexuels est en plein essor en Afrique du Sud avec des couples davantage moins gênés par l’idée d’acheter des jouets pour adultes. Le stigmate social négatif qui entourait l’industrie des jouets pour adultes semble s’estomper peu à peu. Désir, une boutique d’e-commerce de jouets sexuels de luxe, enregistre des ventes de jouets sexuels pour couples de plus en plus importantes au fil des mois et l’entreprise soutient que la vente des jouets sexuels est davantage équilibrée entre les deux sexes au fur et à mesure que le sujet devient moins tabou.