Enquêtes

frontière
À la UneA la UneEnquêtes

Frontière Togo-Ghana : les rackets continuent d’encombrer le passage

Depuis le lundi le 31 juillet dernier, le poste-frontière de Kodjoviakopé (Togo-Ghana) jusqu’alors fermé à 22 heures et ouvert à 6 heures du matin, est ouverte de façon permanente. La décision a été prise par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé et son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo. L’objectif est de « faciliter la libre circulation des personnes et les échanges » entre les deux pays voisins comme le veut l’espace communautaire la CEDEAO. Mais perdure une situation encombrante : les rackets.


Identité africaine