Dans -au moins- une vidéo qui fait le buzz sur Internet et que tous les Maliens connectés ont désormais sur leur portable, on distingue Etienne Fakaba Sissoko, embrasser avec délicatesse une jeune fille que certains présentent comme son étudiante pendant que d’autres parlent simplement de sa copine. La scène aurait pu juste fait rire les curieux si elle ne se serait pas déroulée pas au bureau du jeune économiste au palais présidentiel. La sanction est tombée.

https://www.facebook.com/bouramatoure43/videos/417251075305282/

« Le désormais ancien conseiller chargé des questions économiques à la Présidence de la République, Etienne Fakaba Sissoko, est en train de faire un boucan médiatique autour de sa prétendue démission de son poste à Koulouba. Sur les réseaux sociaux, il fait feu de tout bois et ne porte pas de gants face au régime qu’il voue aux gémonies. Selon les recoupements réalisés par Malijet, ce que monsieur Sissoko ne dit pas, c’est qu’il a été remercié par le secrétaire général de la Présidence, Soumeylou Boubèye Maïga. On lui reprocherait des comportements indignes de sa fonction avec preuves materielles à l’appui (Vidéos). C’est donc pour fautes graves que le secrétaire général de la Présidence a décidé de mettre fin à ses fonctions », croit savoir le site www.malijet.com.

 

Autrefois très critique à l’égard du pouvoir de Bamako, Etienne Kaba Cissoko, que beaucoup reconnaissent comme intellectuel brillant, avait surpris tout le monde en décembre 2016 en acceptant de devenir conseiller à la présidence. Moins de six mois après, le voilà débarqué, dans une humiliation dont il se remettra difficilement. A-t-il été attiré dans un piège pour être largué et brisé politiquement ? Beaucoup le pensent en tout cas dans la capitale malienne ou cette affaire ne cesse d’amuser l’opinion.

Habitué aux médias, il est désormais condamné à une discrétion, en tout cas pour un bon moment, le temps de laisser passer la tempête provoquée par son éviction et surtout par la vidéo sexy. Le temps aussi pour lui de trouver réponses aux questions : qui a commandité cette vidéo ? A quelle fin ? Et comment s’est-elle retrouvée sur Internet ?