Plusieurs dizaines des femmes rondes se sont réunies à Kinshasa la capitale congolaise. Au cours d’une tribune dénommée H’edandama, ces femmes ont voulu célébrer leur corpulence et exprimer leur confiance en elles-mêmes. Défilé de mode XL, danse, baignade, Shooting photos,  séance sportive, échanges et expositions ! Ce sont là quelques activités qui ont eu lieu à l’espace Kin Oasis dans la commune de Bandalungwa le 21 mai 2017, dernière journée de l’événement Hedandama Show. Avec cet événement baptisé Hedandama, les organisateurs veulent remettre en valeur la beauté de la femme africaine caractérisée par la rondeur.

Pour Jeampy Tshimanga, manager principal de cette activité à  la fois sensibilisatrice et récréative, les femmes corpulente se voient généralement critiquées pour leur physique. « Certaines ont perdu confiance en elles, suite aux nombreuses critiques. C’est le but de H’edandama. Non seulement de leur montrer qu’elles ne devraient pas  se culpabiliser, mais aussi de sensibiliser la communauté sur leurs atouts physiques ou intellectuelles », explique t-il. Il renchérit que c’est sur la base de certains témoignages et constats que l’activité a été organisée en vue de redonner leur dignité à ces belles créatures qui symbolisent l’une des plus grandes identités de la beauté féminine africaine.

Un appel aux stylistes et couturiers

L’événement n’a pas réuni seulement que les femmes rondes. En plus d’associer des admirateurs de ce spectacle, il a également fait appel aux couturiers. L’invitation aux couturiers et stylistes à participer à ces activités  selon Jeampy Tshimanga, va les inciter à créer beaucoup plus des coutures et modèles adaptés aux femmes rondes. « Nous les avons invités parce qu’ils comptent énormément dans la valorisation et la mise en confiance de la femme ronde. C’est pourquoi vous avez vu la maison de couture Vision Fashion par exemple, présenter ses modèles XXL et double XXL, mais aussi la styliste Kinoise Nadya présenter ses créations adaptées aux femmes rondes », ajoute Tshimanga. Faire défiler ces femmes avec des styles vestimentaires et beaux modèles et adaptés à leur taille est une manière de leur dire qu’elles sont belles à  leur manière bien qu’étant grasses, précisent les initiateurs de ce Show.

« …la femme ronde la plus populaire de la côte d’Ivoire, Eudoxie Yao, qui devrait prendre part à cet événement pour une valeur ajoutée mais n’a pas pu effectuer le déplacement »

Rester belle, ronde et bien portante

Akim Kambala un phytothérapeute spécialisé en soins cutanés, troubles sexuels et ceux liés au surpoids présenté comme concepteur de cette tribune H’edandama dit vouloir également inviter les femmes rondes à des activités physiques modérées afin de garder une bonne santé. Selon le manager principale de cette activité culturelle et sensibilisatrice, c’est ce qui a amené à programmer certaines activités physiques et sportives à lors de l’événement. Il explique que les participantes ont eu à pratiquer un peu de tennis, du basket avant d’être amenées dans une salle de gym.

 Il fustige toutefois le manque de moyens qui n’a pas permis d’offrir le spectacle idéal attendu. Comme par exemple l’absence de la femme ronde la plus populaire de la côte d’Ivoire, Eudoxie Yao, qui devrait prendre part à cet événement pour une valeur ajoutée mais qui n’a pas pu effectuer le déplacement suite aux difficultés financières de l’organisation. Pour les éditions à venir, les organisateurs espèrent pouvoir compter sur plus de soutiens de la part des partenaires.