Le site www.depechesdumali.com  repris par le journal Le Monde a révélé, en citant SwissLeaks, que la Conférence Episcopale du Mali aurait ouvert 7 comptes dans la HSBC Private Bank à Genève en Suisse en 2002. Le clergé y aurait crédité 12 millions d’euros. Les enquêteurs ne savent pas si les comptes sont toujours actifs ou non.

Ces révélations tombent mal pour l’Archevêque de Bamako Jean Zerbo, l’un des prélats mis en cause, qui vient d’être promu Cardinal. Jean Zerbo a été créé Cardinal le 21 mai par le pape François et sera investi officiellement le 28 juin au Vatican.

La question que les journalistes d’investigation se posent est : serait-ce un détournement de fonds ? Jean Zerbo et ses deux collègues cités auraient-ils détournés l’argent des fidèles ? Rien ne permet de le confirmer ou de l’infirmer.

L’Eglise du Mali invoque le complot

Dans un communiqué, la Conférence Episcopale du Mali ne dément pas avoir eu des comptes dans les banques suisses, mais dément tout détournement de fonds. Elle se demande si l’article ne vise pas à salir une église qui vit un moment historique: « Les auteurs de l’article tendancieux visent-ils plutôt un autre objectif inavoué que celui d’apporter des informations constructives à l’opinion ? Cet acte posé à un moment où cette Église vient d’être honorée par la nomination de son premier cardinal vise-t-il à salir son image et à la déstabiliser ? »

Les personnes mises en cause n’ont pourtant pas apporté des preuves contraires qui démentent ce que semblent indiquer les documents en possession des journalistes et qui faisaient état d’échanges et rencontres discrets autour de cette affaire dont la « rentabilité » était mise en avant.

Au gouvernement malien,  on réitère son soutien au nouveau Cardinal. Thierno Ass Diallo, le ministre des affaires religieuses considère que tout ça est « sale et vil » et ne vise qu’à « poignarder » le nouveau cardinal.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de Maliens, se présentant parfois comme musulmans, ont exprimé leur soutien à l’archevêque devenu cardinal Jean Zerbo.

« Si on attend avant de condamner ? Pourquoi l’info ne sort que maintenant car devenu cardinal ? Et si c’est vient de l’ennemi ? #SwissLeaks »

« Nous sommes Cardinal Jean Zerbo »

« Je soutien Jean Zerbo malgré que je soit musulman car ce sont des accusations monte de toute pièce » .

« Je lui accorde le bénéfice du doute. Soutiens total au Cardinal Jean Zerbo. #Respect ».

Le Mali est un pays dont plus de 90% de la population sont musulmans. D’après les donnés de 2014, seuls 1,86 % de Maliens étaient catholiques, soit 275.000 personnes.

D’où viennent les menaces ?

Le journaliste malien David Dembele auteur des révélations a dit à TIA recevoir des menaces directes et ou indirectes depuis la publication des informations impliquant le clergé catholique au Mali.  D’où viennent les menaces? David Dembele croit savoir qu’elle proviennent d’ « Une partie de la communauté catholique, très proche du cardinal (qui) veut ma peau« .

Cette affaire qui depuis plusieurs jours fait grand bruit au Mali permet tout au moins de savoir que le clergé malien a pu avoir des accointances avec les tristement célèbres banquiers HSBC souvent accusés d’aider les multinationales ou individus corrompus à dissimuler des avoirs mal acquis en Suisse. Question : doit-on désormais citer l’église catholique parmi les multinationales qui contribuent à faire évader des ressources du continent vers des destinations obscures?