Vous n’avez certainement jamais eu l’idée d’avoir un rapport sexuel avec comme objectif de battre un record mondial, encore moins de faire une performance jamais réalisée  au lit dans le monde. Une nouvelle étude faite par des chercheurs de l’université d’Utrecht, aux Pays-Bas a chronométré les ébats de couples à travers le monde sur des arguments scientifiques. Les résultats sont plus qu’intéressants. Ces chercheurs ont voulu montrer et même faire savoir au grand public, « combien de temps est nécessaire aux couples pour aller de la pénétration initiale à l’éjaculation ».

500 couples issus de cinq pays différents (Turquie, Etats Unis, Pays-Bas, Espagne et Royaume-Uni) ont été mis à contribution pour cette étude. Ils avaient à mesurer la durée de leurs relaxions sexuelles grâce à un chronomètre pendant quatre semaines ! Les différents couples à la fin du test ont présenté des résultats différents. Les durée vont de 33 secondes pour les moins performants au lit à 44 minutes pour les ‘’as du sexe’’. 44 minutes, belle endurance n’est-ce pas ?

L’étude révèle que la durée moyenne entre la pénétration et l’éjaculation est de 5,4 minutes. Mais, une précision de taille est faite. Selon le temps moyen, il y a une différence selon l’âge et le pays. Les hommes plus jeunes, tenaient plus longtemps pendant le rapport sexuel. Et le temps record est de 6,5 minutes. Pour les hommes qui ont plus de 51 ans, le temps moyen était de 4,3 minutes.

Le fait que l’homme soit circoncis ou pas, qu’il utilise un préservatif ou pas n’avait aucun impact sur ses performances sexuelles, révèle cette étude. Celle-ci de préciser qu’on ne chronométrait pas les préliminaires. Elle montrait combien de temps fallait-il aux hommes pour atteindre l’orgasme, sans se pencher sur la durée nécessaire à leurs partenaires.

La durée idéale

Au-delà de cette étude, sur www.aufeminin.com, des scientifiques se sont penchés sur la durée adéquate pour un rapport sexuel parfait. Les hommes et les femmes étant bien différents, et a fallu des années avant de dégager l’argument de leurs recherches.

Ces spécialistes de la question, hommes et femmes, se sont alors concertés et ont établi une chronologie du plaisir et des rapports puis sont finalement tombés d’accord sur un point. Ainsi, selon eux,  « une durée (tolérable) entre 3 et 7 minutes a été évoquée et, à contrario, en dessous de 2 minutes et au-delà de 13 minutes, les rapports ne seraient pas satisfaisants ». Ces chiffres se rapprochent d’une précédente étude parue en 2005, et qui évoquait une durée moyenne de 7 minutes. Pour certains, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. Ils estiment que la sexualité n’est pas une science exacte. Et encore, chaque couple a son rythme qui lui est propre, en fonction de ses envies et ses degrés de désirs.

Dommage, aucun pays africains n’a été pris en compte dans ces études. On aurait aimer en savoir plus sur la durée des « Etalons noirs », des « Eléphants », des « Lions », des « Aigles » ou des « Eperviers » d’Afrique par exemple.