LA cérémonie de récompense va se dérouler dans un cadre somptueux, le 16 Septembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Il sera l’occasion pour le réseau de l’ISCA de dévoiler le « Super Prix su Jeune Francophone », devant les porteurs de voix du monde francophone. La veille, sera organisée la « Nuit Francophone de l’Inspiration ». Des jeunes lauréats seront devant l’agora pour parler et expliquer leurs parcours et leurs réalisations.

Cette grand-messe verra la participation de 35 jeunes d’inspiration. Dans le secteur de l’agriculture et de l’agri-business, trois candidats sont en lice. Il s’agit de Régis Ezin. Ce Béninois de 31 ans est le fondateur de « Dayélian est le nouveau Coca-Cola », c’est-à-dire la consommation de « kluiklui, galettes d’arachide » qui est très prisée dans son pays.

Le camerounais de 28 ans Flavien Simo Kouatcha se lance dans la « révolution de l’agriculture africaine avec l’aquaponie ». Ce jeune, débordant d’énergie conçoit et fabrique des unités en container pour la production, en grand volume, d’aliments frais en espace urbain. Avec son programme « Aqua Pionniers », Flavien Simo Kouatcha compte former 1500  agriculteurs africains en aquaponie. Actuellement, il a deux bureaux, au Cameroun et au Sénégal.

La sénégalaise Dicko SY est la troisième sur la liste dans la catégorie « Agriculture et Agri Business ». 26 hivernages à son compteur, elle propose de « Diffuser les meilleures techniques agricoles ». C’est une plateforme d’intermédiation qui permet aux cultivateurs sénégalais d’avoir accès aux semences agricoles de qualité à tout moment de l’année et dispose d’une exploitation-école installée à Saint-Louis.

Dans le domaine des Arts, Culture et Mode, un trio ivoirien se mesure. Il y a Paule-Marie Assandre, Patrick Ivan Coulibaly dit Patrick Edooard Kitan et Géraldine Vovor. A 32 ans, Paule-Marie Assandre est préoccupée par le bien être des femmes, des enfants mais aussi des jeunes. Le parcours de Paule-Marie Assandre l’amène de Montréal à Abidjan en passant par Paris et sa volonté de tenir la main aux autres lui fait mettre sur pied des spectacles de danse et de parole inédits comme Nine Dances en 2016. Géraldine Vovor, quant lui, lutte pour la visibilité de l’Afrique à travers « Diaspora Got Talent ».

Aliou Mamadou Diallo de la Guinée, Inoussa Maïga du Burkina Faso et Sarah Mesbahi de la Belgique  se disputent dans la catégorie BLOG ET INNOVATION MÉDIA.

Dans le cadre d’entreprise et entrepreneuriat, la sénégalaise Ramatoulaye Bocoum propose des soins de cheveux avec des produits capillaires du terroir. Ibrahima Thierno Diallo promet  de basculer la Guinée vers le tout-numérique. Et depuis 2017, il organise le « le Conakry Digital Week » qui émerge comme le rendez-vous digital incontournable en Guinée. Djibril Abdoul Diop de la Mauritanie veut montrer ses talents en entreprenariat.

Il est le seul dans la rubrique ENVIRONNEMENT. Le guinéen de 35 ans a créé Eol-Guinée. C’est une structure qui apporte l’éclairage de base aux populations africaines.

Evariste Akoumian de la Côte d’Ivoire avec son sac solaire « Solarpak », le franco-marocain de 28 ans avec sa plateforme E-commerce et Vanessa Zommi Kungne du Cameroun créatrice de la startup Afya Tea logent dans la rubrique INNOVATION SOCIALE (ENTREPRENEURIAT).

Dans l’interprétation CINEMA, nous aurons Michelle Dybèle de la France et de la Centrafrique, son compatriote Prudence Maidou et l’ivoirienne Kadhy Touré vont parler de leurs projets.

La 2e édition des Prix Jeunesse 3535 verra aussi la participation du chanteur talentueux malien Sidiki Diabaté. Elle sera aussi de la partie, Marie-Angélique Mbene Dione, la sénégalaise de 33 ans. L’auteur du single « Mon Heure a sonné » va aussi chanter, DJ Kerozen de la Côte d’Ivoire dans le volet MUSIQUE.

La voix du haïtien Michel Joseph sera entendue, à côté de l’ivoirien de 24 ans Latyf-Kader Koné de « Papounigang ». Le public aura l’occasion de voir celui qu’on apercevait au petit écran en Côte d’Ivoire, l’animateur « L’Afrique a un incroyable talent », Konnie Touré.

André Blondel Tonleu du Canada, Jacques Daouda du Sénégal et Abdourahmane Baldé de la Guinée seront pour le plaidoyer et la société civile.

Ils seront là pour le service public. Naïr Abakar du Tchad et les deux Ivoiriens Julien Achille Agbé et Daniel Oulaï.

Du côté de la technologie, les deux Ivoiriens Boris Gabou et Samuel Sévi Gbekpon mais aussi le Gabonais Edouard Claude Oussou seront de la partie.