« Touche pas à ma paix » c’est le thème sous lequel se tient à Lomé ce vendredi 1er septembre un concert placé sous le haut parrainage de Faure Gnassingbé, président contesté du Togo.  Sont invités des artistes togolais dont les Too fan, mais aussi des célébrités africaines. Dans un contexte où les Togolais réclament plus de démocratie à leur gouvernant, cette initiative est perçue comme une propagande, abondamment financée par le pouvoir togolais, pour distraire l’opinion.

? Quelle paix il y a dans un pays où une seule famille, un seul clan monopolise le pouvoir depuis 50 ans ? » s’est demandé par exemple un twitto togolais.

Cette autre twitto rappelle que Barabas l’un des deux membres du groupe Too Fan, était très actif sur les réseaux sociaux lorsqu’il s’agissait du Gabon, pays par ailleurs dirigé depuis 50 ans par la même famille biologique des Bongo, comme les Gnassingbé au Togo.

 

Celui-ci pour marquer son désaccord avec le sujet a simplement une image détournée de l’affiche du concert avec une grande croix en rouge.

Ce blogueur de rappeler la tuerie de deux élèves en 2013, dans une ville du Nord, restée depuis dans les esprits, en marge d’une manifestation pour la réclamation du retour des enseignants en grève. Et aussi la répression le 19 août dernier dans le sang d’une manifestation d’un parti d’opposition, alors même que le parti au pouvoir a pu manifester librement dix jours plus tard, sans encombres.

Celui-ci de rappeler aux artistes la misère qui sévit dans le pays.

 

Si tu a un peu de dignité, ne te produit pas au Togo, à lancé un autre activiste. Ce dernier, comme d’autres d’ailleurs, alimente aussi un autre hashtag FallyKillsTogo (FallyTueTogo) dédié spécialement à l’un des plus connus du groupe, le Congolais Fally Ipupa.

Le Togo a besoin d’écoles, d’hôpitaux, nous n’accepterons pas que nos icônes s’associent à ceux qui nous tuent.

Ce twitto interpelle, dans son tweet, la Béninoise Sessimé, à l’aide d’une affiche sur laquelle on voit l’artiste dans un montage photo avec des personnes ensanglantées.

La même campagne anti-concert se déroule sur d’autres réseaux sociaux. Comme c’est le cas sur facebook avec cet Internaute.

#FallyKillsTogo#LesVoixDeBabylone#TogoDebout#TogoEnMarche #MarcheDuPeuple les 06 et 07 Septembre

Posted by Fovi Katakou on Wednesday, August 30, 2017

Il n’est pas certains que cette campagne soit suffisante pour faire annuler ou reporter ce concert qui est visiblement financé à grands frais et pour lequel des caravanes ont été organisées à Lomé.  Certains se frottent même les mains dans l’attente dudit concert et ne manquent pas de l’exprimer sur les réseaux sociaux aussi.