Partout dans le monde les réactions en soutien au peuple togolais commencent pas pleuvoir. L’une de ces réactions les plus audibles est sans aucun doute celle de l’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, pourtant considéré jusqu’ici comme un des soutiens de Faure Gnassingbé dans la région.

En 2005, quand à la mort de Eyadèma Gnassingbé, son fils Faure Gnassingbé prenait le pouvoir dans le sang, Obasanjo était encore aux affaires dans son pays et avait joué un rôle décisif pour le maintien du « petit ». Il restera actif à ses côtés, jusqu’en 2010 en tout cas, pour lui apporter son soutien. Aujourd’hui, douze ans après, il pense que son fiston a fait son temps.

« Je crois que Faure Gnassingbé doit doter son pays d’une nouvelle constitution qui limite le mandat présidentiel et que tout le monde doit avoir le droit de devenir président désormais. Je crois que tout ce qu’il a comme idée, comme projet de développement, il aurait dû déjà les réaliser jusqu’ici », a déclaré l’ancien président à BBC.

L’autre soutien de taille au peuple togolais est celui de John Jerry Rawlings, ancien président du Ghana, artisan de la démocratie dans son pays. S’il est vrai qu’il entretenait quelques fois des relations orageuses avec Gnassingbé père, étant même accusé d’offrir asile à des contestataires du régime togolais, ses relations avec Faure sont restées relativement détendues. Il lui a même rendu rendu visite au moins une fois au Togo.

Dans une déclaration qu’il a publiée ce dimanche 10 septembre sur ses pages facebook et twitter, J-J a apporté son soutien aux manifestants pacifiques togolais et appelle le gouvernement à faire preuve de modération pour éviter une « explosion » et une « guerre civile ».

Ce dimanche 10 septembre, dans l’émission Internationale co-animée  par Rfi, TV5 la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, s’est aussi exprimée en soutien au peuple togolais. « C’est les Togolais qui doivent décider. Quand on est dirigeant d’un pays il faut répondre au peuple et quand le peuple décide et dit on n’a plus envie de vous voir, vous n’êtes plus là. Si les gens ne sont pas dans la rue pour dire on veut une démocratie beaucoup plus claire personne ne les écoute » a-t-elle déclaré.

L’écrivain congolais Alain Mabanckou, et célèbre activiste pour la démocratie en Afrique, a aussi apporté son soutien aux frères et sœurs togolais.

Dans leur lutte pour plus de démocratie et la fin du demi siècle de dictature, le peuple togolais n’est pas seul.