Articles dans la catégorie Arts


paix
À la UneA la UneArtsDémocratie et gouvernance

Togo : « Touche pas à ma paix » concert polémique des Toofan, Fally, Révolution, Zeynab… à Lomé

Une certaine association « Artistes pour la Paix » organise à Lomé ce vendredi 1er septembre un concert avec de grosses pointures de la musique africaine dont les Too fan, Fally Ipupa, Révolution, Zeynab. Seulement le thème « Touche pas à ma paix » et le « haut parrainage » de Faure Gnassingbé, dont le régime est vivement contesté ces derniers jours soulèvent des polémiques sur les réseaux sociaux.

Ousmane Aledji (Photo : Parfait Tabapsi)
À la UneA la UneArts

Bénin : Ousmane Aledji, « La création est un territoire de résistance ! »

Avec Ousmane Aledji, l’adage qui veut que l’écriture mène à tout est vérifié. Journaliste au départ, il est devenu artiste et promoteur culturel, sans doute par nécessité. Comédien et metteur en scène reconnu, celui qui se présente volontiers comme un «insomniaque heureux» a créé en 2009 un espace culturel qui fait la fierté de son pays. Un îlot de préservation et de valorisation des richesses artistiques et culturelles du continent. Il fait ici le point d’une initiative déterminée à poursuivre sa longue marche dans un pays et un continent qui en ont tant besoin.

À la UneA la UneArtsArts de vivreFemmeSexe et relations

Le poil pubien : « goûts et formes ne se discutent pas »

La pratique de l’épilation pubienne ou le ou le rasage du poil pubien serait née en Egypte. Elle constitue d’ailleurs l’un des préceptes de la religion musulmane chez la femme. Aujourd’hui, ce phénomène est devenu un effet de mode chez les jeunes, mariés ou célibataires. Une tendance qui se répand particulièrement chez les jeunes dames africaines.

série web
À la UneA la UneArtsCinéma

Cinéma : « Tuko life in Goma », la série Web qui veut unir et former les jeunes du Rwanda et de la RDC

Depuis environs deux décennies maintenant les relations entre la république démocratique du Congo et le Rwanda ont toujours semblé se caractériser par une certaine méfiance due aux conflits politiques. Bien que parfois instrumentalisés, les peuples de ces deux pays des grands lacs s’efforcent à pérenniser les bonnes relations censées exister entre voisins. Des initiatives telles que la création par des jeunes cinéastes ressortissants de la RDC et du Rwanda d’une série Web intitulée « Tuko life in Goma » en est une preuve.

À la UneA la UneArtsCélébritésMusique

Nigéria : ci-gît la musique engagée ?

Nombreux sont les musiciens nigérians qui citent la musique de Fela Kuti comme source d’inspiration alors qu’ils ne produisent pas de musique qu’on peut qualifier d’« engagée » ou de « politique » et qui dénonce l’état des choses ainsi que les autres maux dont souffre le pays. De « Zombie » jusqu’à « V.I.P: Vagabonds In Power », la musique de Fela a toujours abordé les fléaux sociaux. Pourquoi les musiciens nigérians n’ont-ils pas emboîté le pas aux activistes tels que Fela, dont la musique était un véhicule de la protestation et du changement ?

Le réalisateur de One Day I Too go fly et ses acteurs
À la UneA la UneArtsCélébritésCinémaInterviews

« One Day I Too Go Fly”, l’histoire de 4 étudiants africains au Massachusetts Institute of Technology (USA)

This Is Africa s’est entretenu avec le cinéaste ghanéen Arthur Musahsur son dernier film documentaire, One Day I Too Go Fly, qui relate l’expérience de quatre jeunes africains issus de pays et de milieux socio-économiques différents et poursuivant leurs études dans la plus prestigieuse des universités technologiques d’Amérique : le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Musah documente la vie de ces jeunes africains au cours de leurs quatre années au MIT. Dans cette interview, il nous parle de sa motivation et de son expérience pendant le tournage, tant au MIT que dans les pays respectifs de ces étudiants.