Antoine Nkolo Lawson

Concernant l'auteur Antoine Nkolo Lawson

Antoine NKOLO LAWSON est un journaliste indépendant passionné d’investigations économiques et lanceur d’alertes. Il couvre l’actualité africaines sur les questions économiques, politiques, de l’eau, de l’environnement et du développement durable. Contact : [email protected] et [email protected] Tél : + 241 06066291 et + 241 07843371

écailleurs
À la UneA la UneReportage

Gabon : Ces jeunes écailleurs de poissons qui peuvent gagner gros

A l’heure où sévit un chômage endémique au Gabon et des interruptions coutumières des cours dans les écoles et universités, minées par des mouvements de grève, les jeunes africains, parmi lesquels quelques bacheliers gabonais, se sont rués vers les petits ports et débarcadères de pêche pour écailler du poisson. Une activité lucrative qui rapporte, selon les saisons, plus que le Salaire minimum garanti (SMIG) porté récemment au Gabon de 80 000 à 100 000 francs CFA. A titre de comparaison, les meilleurs écailleurs de poissons peuvent gagner plus de 300 000 francs CFA en fin de mois, l’équivalent du salaire d’un enseignant dans un lycée de certains pays comme le Togo.

Plantation de manioc par la coopak
À la UneA la UneAgriculture

Gabon : une coopérative veut assurer l’autonomie en production du Manioc

Longtemps dépendants de l’importation massive de manioc en provenance du Cameroun, du Congo et de la Guinée Equatoriale, les ménages gabonais pourraient bientôt consommer localement et à moindre coût le manioc produit par une coopérative installée dans le sud-est du pays. Là-bas, une usine de transformation, proche des plantations, va rendre accessible sur les marchés le manioc, l’un des aliments de base des ménages gabonais.