Articles dans la catégorie Interviews


A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Lassaad Jamoussi : «Les JTC doivent s’émanciper de l’Etat ! »

Dans cette 2è partie d’un entretien qui a duré cinq quarts d’heure, le directeur des Journées théâtrales de Carthage (JTC) argumente la nécessité pour cet événement de sortir des fourches caudines d’un Etat qui ne peut pas tout faire. De plus, il revient sur le sens des hommages rendus aussi bien aux hommes de théâtre arabo-africain qu’à Shakespeare.

A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Lassaad Jamoussi : «L’accessibilité à la culture est un droit fondamental !»

En février dernier, il était reconduit à son poste de directeur des Journées théâtrales de Carthage (JTC), l’un des grands rendez-vous culturels du continent. Et durant cette 18è édition qui s’est tenue du 18 au 26 novembre, il était au four et au moulin, n’hésitant pas à se mouiller afin de faire de son événement une réussite. Au lendemain, il a accepté de s’épancher sur cette édition pour en faire le bilan et en dresser les perspectives. Dans cette première partie, l’acteur et enseignant de théâtre revient sur le sens de la culture et son bilan.

A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Ebrima Sall : « L’ambition du Codesria est de mobiliser les intellectuels africains »

C’est dans les jardins de son institution en appendice de l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar que l’actuel secrétaire exécutif du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) nous a reçus pour parler des espoirs d’une institution panafricaine quarantenaire qui ne manque pas d’ambitions.

Arts de vivreInterviewsSexe et relations

« Les femmes ont besoin d’options en cas de refus du condom par les hommes » : Entretien avec Jacque Wambui, militante kenyane pour la prévention du VIH

Dans une bonne partie de l’Afrique, le VIH n’est plus la peste médiévale qu’il était par le passé. Néanmoins, ce virus constitue toujours une menace sérieuse pour le futur du continent. Le VIH est un monstre rusé et nous pourrions rapidement perdre nos acquis si durement réalisés si nous nous laissons aller au contentement de soi. Heureusement, comme l’explique cette militante kenyane pour la prévention du VIH dans cet entretien avec Dr Diana Wangari, la science permet de tenir le virus en échec en donnant aux femmes plus de contrôle dans la chambre que par le passé.

A la UneArts de vivreDémocratie et gouvernanceInterviews

Mathias-Eric Owona Nguini : «La Françafrique n’a pas disparu, elle résiste !»

Deuxième partie de l’interview du politologue camerounais Mathias-Eric Owona Nguini revient sur la situation politique au Gabon au lendemain de la présidentielle. Il revient ici sur les scénarios possibles autant de la gestion du pouvoir que de la contestation politique au Gabon. Il se prononce également sur le sort de la Françafrique qui à ses yeux continue son chemin et tente toujours d’influencer les relations de certains pays africains et leur ancien colonisateur, la France.

A la UneArts de vivreDémocratie et gouvernanceInterviews

Alawadi Zelao : «l’anglais et le français sont le sel de l’identité commune et de la citoyenneté au Cameroun »

Spécialiste de sociologie politique, il analyse les dynamiques qui sous-tendent les revendications anglophones au Cameroun. Mettant en exergue les défaillances de la gouvernance, il propose la création d’un Observatoire national des politiques publiques chargé de visualiser en temps réel pour apprécier les dotations par région ou par localité. Pr Alawadi Zelao s’exprime ici sous sa casquette de coordonnateur du Groupe de recherche sur les dynamiques sociales et politiques (Gredysop) basé à Yaoundé. Il est aussi le vice-doyen de la faculté des Sciences juridiques et politiques de l’Université de Dschang au Cameroun.

Arts de vivreDémocratie et gouvernanceInterviews

George Ayittey : « L’Afrique est de moins en moins libre »

Professeur d’économie à l’American University à Washington, George Ayittey est l’un de ceux qui considèrent que le développement économique durable est inséparable de la liberté politique et intellectuelle. Ghanéen, il dirige la Free Africa Foundation et milite pour la démocratisation de l’Afrique depuis plusieurs décennies. En 2008, le magazine Foreign Policy le classait parmi les «100 meilleurs intellectuels publics» de notre temps. Il est l’auteur, notamment, de Defeating Dictators: Fighting Tyrants in Africa and Around the World (2011). Il a accepté de répondre à nos questions par email.

Arts de vivreIdentité africaineInterviews

Ségou : les significations du premier Forum africain de la musique

Ayant participé au 1er Forum Africain de la Musique qui s’est tenu en terre mandingue à Ségou, au Mali, du 29 septembre au 2 octobre 2016, le chroniqueur musical camerounais Joseph Owona Ntsama, tout en revenant sur cet événement, donne son sentiment sur la musique africaine, son évolution, la professionnalisation des métiers, la pratique des instruments de musique traditionnelle et l’organisation des concerts y afférents.

A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Achille Mbembe : « L’Afrique se fera sur la base de sa matière indocile »

Achille Mbembe, co-organisateur avec Felwine Sarr des Ateliers de la pensée de Dakar et Saint-Louis du 28 au 31 octobre dernier, fait partie de cette galaxie intellectuelle qui pense depuis plus de 30 ans le continent et son devenir. Il a commis à cet effet livres et articles avec à chaque fois le souci de mettre le continent en avant et de tirer la sonnette d’alarme sur les dérapages éventuels. En attendant la sortie de son prochain livre, prévu à l’automne 2017 aux Editions La Découverte en France, et dont le titre provisoire est «Penser en public», il a accepté de situer pour nous les enjeux de ces rencontres au Sénégal et ce qu’il faut en retenir. Il explicite également au passage les significations de l’acte de penser.

A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Abdourahman Waberi : « Je travaille sur un dico amoureux avec Alain Mabanckou »

Les Ateliers de la pensée de Dakar et Saint-Louis ont donné l’occasion à Abdourahman Waberi, écrivain djiboutien de la diaspora dont le talonne rayonne le monde depuis une quinzaine d’années, de présenter un projet qui a fait sourire certains. Celui dont le dernier livre « La divine chanson » [Zulma, Paris, 2015] évoque la trajectoire d’un musicien africain-américain, revient ici sur ce projet littéraire et donne au passage son sentiment sur les quatre jours de réflexion au Sénégal.