Articles dans la catégorie Interviews


A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Françoise Vergès : « Pourquoi nous devons choisir une autre voie ! »

Titulaire d’un doctorat en Science Politique, François Vergès est l’auteur d’ouvrages et d’articles en français et en anglais sur les mémoires de l’esclavage colonial, la postcolonialité, Frantz Fanon, Aimé Césaire, la psychiatrie, le féminisme, le musée postcolonial, et le féminisme décolonial. Elle a livré une réflexion sur le thème des «Utopies décolinales» durant les Ateliers de la pensée au Sénégal en octobre dernier. Elle précise ici sa pensée et donne les clés pour une nouvelle lecture de l’histoire africaine.

A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Au cœur du cinquantenaire du Festival mondial des arts nègres de Dakar

En avril 2016, le Festival Mondial des Arts nègres a eu 50 ans. Et si cet anniversaire est passé quelque peu inaperçu en Afrique et dans ses diasporas, il reste que des festivités ont eu lieu au Sénégal, sa terre d’accueil. Organisés par la Communauté africaine de Culture, antenne du Sénégal (CAC-SEN) dont le président, le philosophe Alpha Amadou Sy présente ici les articulations qui connaîtront leur paroxysme cette semaine à Dakar avec une exposition et un colloque international. Interview.

A la UneArts de vivreIdentité africaineInterviews

Séverine Kodjo-Grandvaux : « la colonialité est toujours d’actualité ! »

Journaliste, Sévérine Kodjo-Grandvaux n’est pas moins philosophe. Elle a soutenu une thèse sur la construction et la déconstruction de l’idée de « philosophie africaine » à Rouen et publié ‘Philosophies africaines’ (Présence africaine, 2013). Invitée à Dakar et Saint-Louis dans le cadre des Ateliers de la pensée, elle a présenté une communication sur l’estime de soi en Afrique. Elle en explique ici le contenu ainsi que sa réflexion sur la décolonisation des savoirs.

A la UneArts de vivreInterviews

Felwine Sarr: « Nous devons gagner la bataille de la représentation »

Au bout d’un marathon de quatre jours à Dakar et à Saint-Louis sur la pensée de l’Afrique par elle-même dans le cadre des «Ateliers de la pensée», l’un des organisateurs, Felwine Sarr, revient sur les communications et le sens d’une activité intellectuelle dont une prochaine édition est prévue. Il situe également les enjeux de cet événement qui constitue le prolongement de bien d’autres, surtout au siècle dernier avec des mouvements comme la Négritude ou le panafricanisme.

Arts de vivreIdentité africaineInterviews

Adams Bodomo : de la nécessité de revenir à la spiritualité africaine !

D’après une étude récente, les religions (christianisme, Islam..) se développent plus rapidement en Afrique sub-saharienne par rapport à d’autres parties du monde. Pour les croyants africains, c’est une bonne nouvelle puisqu’ils seront nombreux à entrer au royaume des cieux. Ce n’est pas le cas d’Adams Bodomo, professeur d’études africaines (langues et littératures) à l’Université de Vienne, qui considère que ces religions «étrangères» sont dangereuses et plaide pour le retour à la spiritualité africaine. Interview.

ArtsArts de vivreInterviews

A cœur ouvert avec l’ancien délégué général du Fespaco Baba Hama !

Il a, entre autres fonctions, été directeur de la Radio nationale burkinabè, directeur de la communication de la présidence du Faso, délégué général du FESPACO puis ministre de la Culture et du Tourisme du dernier gouvernement de Blaise Compaoré. Baba Hama n’est donc plus à présenter dans l’univers médiatique et de la culture au Burkina Faso pour y tant il y a laissé ses marques. Dans cet, il revient sur son passage à la tête du département de la Culture et du Tourisme ; comment il a vécu l’insurrection populaire, son regard sur la chose politique, ses rapports avec le nouveau pouvoir et sur bien d’autres points.

A la UneArts de vivreInterviews

Pr Ambroise Kom : mon amitié avec Mongo Beti !

C’est à la Librairie des peuples noirs de Yaoundé que Ambroise Kom nous a reçu à la suite d’une sollicitation la journée précédente. Cet enseignant et chercheur en littérature africaine et de ses diasporas a en effet cheminé pendant trente ans avec l’écrivain Mongo Beti. Il lui a d’ailleurs consacré une biographie sous forme d’entretien peu avant sa mort en 2001 et qui a été publiée sous le titre « Mongo Beti parle ». Dans l’entretien qui suit, il revient sur cette amitié intellectuelle, sur les combats et la postérité d’un écrivain que l’on ne présente plus tant ses casquettes et activités sont nombreuses, sur son legs intellectuel, etc. Un dialogue franc et sincère qui témoigne aussi de la force de caractère du chercheur.