Articles dans la catégorie Uncategorized


Uncategorized

Autonomisation de la femme : Gatsata, quand des ex-prostituées se recyclent dans les arts au Rwanda

Le Rwanda est l’un des premiers pays au monde où les femmes jouissent d’une forte représentation dans les positions de pouvoir, en particulier au parlement. Toutefois, malgré les progrès réalisés en matière de parité homme-femme, la pauvreté et la stigmatisation liée au VIH/SIDA continuent d’entraver la progression des femmes dans la société. Gatsata, une coopérative de femmes, œuvre afin d’accorder aux femmes vulnérables et marginalisées une seconde chance.

A la UneArts de vivreCinémaUncategorized

Cinéma : le 25e FESPACO se referme sur une « félicité »

La plus grande biennale du cinéma africain a refermé ses portes samedi 4 mars 2017 avec le sacre du Sénégalais Alain Formose Gomis. Il est monté sur la plus haute marche du podium avec sa réalisation « Félicité ». Placé sous le thème « Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel », cette 25e édition du FESPACO a tenu toutes ses promesses et a également été l’occasion pour les nombreux festivaliers de profiter d’une série de colloques et de conférences.

Démocratie et gouvernanceUncategorized

Comment la France a mis ses anciennes colonies en coupe réglée

Ici, à This Is Africa, nous nous efforçons d’entretenir une ambiance positive, mais il arrive que nous tombions sur des choses qui viennent pourrir l’ambiance. Certains d’entre vous en ont peut-être déjà connaissance, mais si, comme nous, vous en entendez parler pour la toute première fois, vous en resterez bouche bée. Et cette situation suscitera certainement des interrogations majeures dans votre esprit comme dans le nôtre.

Uncategorized

Au Burkina, la bronzerie court après son passé glorieux

On peut dire que la sculpture, notamment avec plusieurs sites d’expositions, est assez développée au Burkina Faso. Cependant, la promotion de la sculpture du bronze pose quelques difficultés. Celle qui retient l’attention des Ouagalais et de grand nombre de visiteurs est l’espace dénommé La Vitrine du bronze, au centre de la capitale, très connu mais peu fréquenté du public. D’autres sites de bronzerie à travers le pays peinent également à émerger donnant ainsi lieu à une filière en perte de souffle.