Articles tagués Francophonie 3535


Bocoum
À la UneA la UneBeauté

Ramatoulaye Bocoum, la Sénégalaise qui soigne les cheveux avec les produits du terroir

Alors qu’elle étudiait en France en 2013, Ramatoulaye Bocoum ne trouvait pas de produits appropriés pour ses beaux cheveux. Alors, elle créait ses propres produits. C’est ainsi que, une fois rentrée au Sénégal, elle crée Adaa Ada, une marque des produits capillaires du terroir à base de mangue, d’hibiscus, de gombo ou de feuilles de baobab. Une innovation au Sénégal.

À la UneA la UneArts de vivreInterviews

Régis Ezin, le serial entrepreneur béninois qui veut exporter le Kluiklui dans toute l’Afrique

A juste 31 ans, Régis Ezin est un des grands innovateurs du Bénin. Il s’est donné l’objectif de moderniser les Kluiklui, des galettes d’arachide très prisées dans son pays, mais qui étaient considérées comme une nourriture des pauvres, préparée de façon rudimentaire, comme du temps de Béhanzin. Maintenant, Dayélian, l’entreprise de Régis, prépare le Kluiklui avec des emballages modernes, et les « Boss » n’ont plus honte de s’en régaler. « Dayélian est le nouveau Coca-Cola », dit Régis, et sur les traces de ce géant américain, il veut que tous les Africains consomment cette recette béninoise dans les années à venir. Il vient d’être élu parmi « les 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017». Il a donné une interview à This Is Africa.

À la UneA la UneInterviewsTechnologies

Ibrahima Thierno Diallo: « faire de la Guinée un hub d’innovation technologique »

Ibrahima Thierno Diallo est un jeune de 32 ans qui veut faire de son pays un modèle dans l’usage des nouvelles technologies. C’est pour ça qu’il organise depuis 2017 le « Conakry Digital Week » qui se veut le rendez-vous incontournable du tout digital en Guinée. Il a été élu parmi «les 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017″. Dans une interview qu’il a donnée à This Is Africa, il partage sa passion pour les nouvelles technologies.

À la UneA la UneArts de vivreMode

Patrick Edooard : « La mode ivoirienne a perdu sa splendeur »

Patrick Ivan Coulibaly dit Patrick Edooard Kitan, a fondé le magazine BTENDANCE, il y a 6 ans, pour «mettre en avant la richesse de la culture urbaine et de la mode Africaine ». Il vient d’être classé parmi « Les 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017». Dans une interview qu’il a donnée à TIA, il partage son regard intransigeant sur la mode ivoirienne et africaine.