Articles tagués Ouagadougou


À la UneArts de vivreVoyages

Découverte de Ouagadougou : ses deux roues, ses soirées chaudes, son poulet bicyclette, ses festivals…

C’est Ouagadougou, mais on aime l’appeler plus affectueusement Ouaga. La Capitale et la plus grande ville du Burkina Faso se situe au cœur de l’Afrique de l’ouest. Sa fondation, les historiens la situent au XIe siècle, étroitement liée à celle du peuple Mossi, qui l’habite majoritairement. Aujourd’hui, Ouaga est devenue une ville culturelle, pleine de chaleur, se montrant sous de multiples facettes. Découverte !

À la UneA la UneDémocratie et gouvernance

Afrique francophone : plaidoyer pour l’ouverture des données publiques

Du 1er au 3 juin 2017, des leaders d’Afrique francophone s’étaient réunis à Ouagadougou au Burkina Faso pour réfléchir à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) par l’exploitation des données ouvertes. S’il est évident qu’une bonne politique de développement devrait se baser sur l’analyse des besoins, cette analyse ne sera efficace que si elle est faite avec des données tangibles. Problème ! Plusieurs pays africains, surtout francophones, semblent ne pas comprendre, pour l’instant, l’enjeu de la libération des données publiques.

A la UneArtsArts de vivre

Ouagadougou reste la capitale du cinéma africain

Après près d’un demi-siècle d’existence, le Festival panafricain du cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) se veut encore et toujours la manifestation de référence en matière de 7e art en Afrique. Malgré les différents contextes difficiles caractérisés par moult conjonctures sécuritaires, économiques, etc., Ouagadougou tient à garder sa place de capitale du cinéma africain. Pour ce faire, le défi de la tenue de la 25e édition du plus grand festival de cinéma aura lieu dans la ville du 25 février au 4 mars 2017.

Uncategorized

Au Burkina, la bronzerie court après son passé glorieux

On peut dire que la sculpture, notamment avec plusieurs sites d’expositions, est assez développée au Burkina Faso. Cependant, la promotion de la sculpture du bronze pose quelques difficultés. Celle qui retient l’attention des Ouagalais et de grand nombre de visiteurs est l’espace dénommé La Vitrine du bronze, au centre de la capitale, très connu mais peu fréquenté du public. D’autres sites de bronzerie à travers le pays peinent également à émerger donnant ainsi lieu à une filière en perte de souffle.